Réflexions sur l’emploi des armes non conventionnelles en conflit

6

GENERAL 2S DUBOIS

GENERAL 2S DUBOIS

6 thoughts on “Réflexions sur l’emploi des armes non conventionnelles en conflit

  1. Très intéressant. Le soucis pour la France ,nous n’avons pas une industrie de guerre. Nos fusils sont allemands. Il faut 3 ans pour fabriquer un avion de chasse, et pour un canon cesar.. combien de munitions petits calibres et obus pouvont nous fabriquer. Aujourd hui ne pensez vous pas que c est le sujet. En cas de conflit nous pourrons rassembler des troupes avec des armes mais sans munition??? De plus nos usines devraient être nationalisées afin de fabriquer du matériel à moindre coût

  2. ” Le dirigeant russe l’a évoqué, même avant que ses armées soient en difficulté face aux Ukrainiens ”

    En êtes vous persuadé?? moi pas du tout !!

  3. Et ça nous aide en quoi, dans notre quotidien en déliquescence, en chaos épouvantable, en marche démente vers notre effondrement, ce genre d’article spécialisé “Armement” ?
    Ne nous imposez pas ces plumes de grâce.

    1. Cet article fait suite du discours pronocé par Macron et qui laissait entendre que notre force de disuassion nucléaire serait partagée avec l’Europe. Ca joue sur notre souveraineté

  4. Non seulement nous n’avons plus d ‘industrie de guerre ou d ‘armement mais nous n ‘avons plus de jeunes hommes prêts au sacrifice suprême . S’il nous est difficile d ‘arrêter un dealer à la ” kalach ” , imaginons des guerriers prêts à mourir au nom d ‘Allah ou de la Grande Russie ! Emploi de missiles ? Vains missiles si servis par les mains tremblantes de politiciens femelles .

    1. je m’étais laissé dire que TOUTES les munitions sont fabriquées a l’étranger principalement en Israël…et que l’on ne construit en France plus aucune armes de poing …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *